0912_Pattern06.png

Du 22 janvier au 09 février 2019
À la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

LES COLEMAN-MILLAIRE-FORTIN-CAMPBELL

 

Un texte de Claudio Tolcachir
Une traduction et adaptation

de Catherine Beauchemin
Une mise en scène de Louis-Karl Tremblay

 

Le Théâtre à l'eau froide s’attarde cette fois-ci à la dramaturgie argentine en s’attaquant à une œuvre qui a voyagé dans les quatre coins du globe. 
 



La Pièce

 

Avec trois générations sous un même toit, les conflits sont légion chez les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell, et l’eau chaude vient à manquer. Mais lorsque la grand-mère vacille, sa chambre d’hôpital devient leur deuxième maison, et là, c’est l’implosion. Mais que cache cette famille improbable, étrange reflet de nos contradictions  ?

La Production

Scénographie et Accessoires:

Carol-Anne Bourgon Sicard

 

Costumes et Accessoires:

Leïlah Dufour Forget

 

Conception d’éclairage:

Robin Kittel-Ouimet

Assistance à la mise en scène,

régie et conception sonore:

Gabrielle Girard

 

Direction de production
et direction technique:

Suzie Bilodeau

TEF_Wave_4title_0517_v01_edited.png

Distribution

C_edited.jpg

CATHERINE BEAUCHEMIN

© Annie Éthier   

DD-WEB-2_edited.jpg

DANIEL
D'AMOURS

© Antoine Larochelle   

JULIE ARTACHO - webKarianeHeroux1001-2.jpg

KARIANE
HÉROUX-DANIS

© Julie Artacho   

img_edited.jpg

MURIEL
DUTIL

© Stéphane Dumais   

20518-Croppable_edited.jpg

OLIVIER
TURCOTTE

© Eva Maude TC  

Louise-Cardinal.jpg

LOUISE
CARDINAL

© Julie Beauchemin   

Luc-Chandonnet-e1528827645258_edited.jpg

LUC
CHANDONNET

© Andréanne Gauthier   

591b20b5b059e_edited.jpg

SIMON
LANDRY-DÉSY

© Godefroy Mosry   

Photos de répétition

© Jonathan Malenfant
© Jonathan Malenfant

press to zoom
© Jonathan Malenfant
© Jonathan Malenfant

press to zoom
© Jonathan Malenfant
© Jonathan Malenfant

press to zoom
© Jonathan Malenfant
© Jonathan Malenfant

press to zoom
1/12
0912_QuotePattern02.png

« Mariant moments violents et émouvants, répliques grinçantes et attendrissantes, la pièce se veut une autopsie mordante de la famille dysfonctionnelle « typique », qui survit dans un chaos où l’équilibre ne tient qu’à un fil. Quoi qu’il en soit, l’amour filial, la candeur et l’espoir féroce de jours meilleurs des C-M-F-C charmeront quiconque voudra bien entrer dans leur cocon familial. »

Nathalie Lessard - Pieuvre

0912_QuotePattern02.png

« Mais c’est d’abord le portrait d’un clan dysfonctionnel qui ressort de cette production mise en scène par Louis-Karl Tremblay. La précarité familiale est symbolisée par un décor simple, mais transformatif, de Carol-Anne Bourgon Sicard : un mur oblique qui semble menacé à tout moment de s’effondrer. Et le spectacle mise sur quelques compositions fortes. Le personnage de Mario est bien défendu par Simon Landry-Désy, ce fils dépourvu de filtre, dont la parole cinglante mélange innocence et cruauté, inventions obstinées et révélations véridiques. Et il y a, au premier chef, cette mère à l’énergie survoltée et à la maturité d’une adolescente, dont Louise Cardinal fait un personnage à la fois exaspérant et attachant. »

 

Marie Labrecque - Le Devoir

Photos

© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire

press to zoom
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire

press to zoom
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire

press to zoom
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire

press to zoom
1/15